Disciplines

L’école de danse ALTIDANSE est une association loi 1901. Elle est gérée par un bureau de membres bénévoles et son activité se déroule au Centre Culturel  Altigone et au centre de remise en forme Formule Energie.
Altidanse dispense des cours de danse de différentes disciplines, organise des stages de danse et de disciplines complémentaires.

Les objectifs de notre  l’école sont basés

sur l’apprentissage

  • Les professeurs ont un objectif en commun à atteindre : ener des groupes d’élèves à un résultat (découverte, création, plaisir, investissement ans  la durée
  • Apprentissage constant et appliqué
  • Les professeurs et les élèves ont un objectif de production (chorégraphie pour les manifestations, gala, rencontres, concours etc…

sur les échanges et le partage d’expériences

  • Découvrir et respecter les autres
  • Montrer et faire partager
  • Partir et recevoir (vers d’autres villes ou à l’étranger, être reçu et recevoir à son tour)

COURS D’EVEIL ET D’INITIATION

DE 4 A 5 ANS  (de 45mn à 1 heure)

Début de la latéralisation et de la coordination :

  • Travail sur l’équilibre
  • Travail sur les dissociations simples
  • Reconnaissance droite /gauche
  • Jeux sensoriels
  • Situation dans l’espace et dans le temps
  • Alternance concentration/relâchement
  • Travail individuel et collectif

C’est une période favorable aux apprentissages psychomoteurs en privilégiant toutes les formes ludiques

INITIATION 5/7 ans (1 heure)

Début de chorégraphie : l’enfant  de cet âge aime construire et créer de nouveaux espaces :

  • Polyvalence  des activités tout en commençant  à sensibiliser les enfants à une option physique
  • Travail plus approfondi sur la coordination motrice
  • Travail sur le propre rythme de l’enfant
  • Travail sur l’appréciation des trajectoires

C’est un travail plus exigeant mais le caractère ludique est conservé

DÉBUT  DES APPRENTISSAGES  à partir de 8 ans  (1 heure à 1h30)

C’est l’âge idéal pour les apprentissages moteurs relativement complexes
Acquisition de schémas corporels précis, des apprentissages moteurs, analyse critique du mouvement et adresse prédominante.

  • Acquisitions d’automatisme
  • Utilisation des techniques particulières et d’une base chorégraphique à partir du choix de la danse
  • Étirements, échauffements etc.…

 LES DIFFÉRENTES DISCIPLINES

 DANSE CLASSIQUE

La danse classique est une discipline harmonieuse et gracieuse du corps et de l’esprit.
L’expression de l’être tout entier à travers une technique pointue, un langage codé d’une grande finesse.
Ainsi par la danse classique, le corps devient l’instrument magnifique avec lequel on peut exprimer une musicalité, un sentiment, une histoire.
Faire parler son corps, avec la maitrise parfaite du sculpteur qui construit son œuvre.

8-11 ans : cycle d’observation et d’orientation
C’est le début de la construction corporelle avec la mise en place de l’en dehors à partir du bassin et du dos et l’apprentissage des bases techniques avec introduction progressive d’enchaînement chorégraphiques. Structuration de tout le corps= tête, bras, dos, bassin, jambes, pieds et respiration.

11-14 ans : cycle élémentaire
C’est  la maîtrise des bases techniques avec un travail plus poussé sur le corps pour l’entrainement à l’endurance. Travail de coordination des bras avec les jambes, avec le rapport à l’espace, pour acquérir une solidité dans le sol (sauts, pirouettes (rotation)). Début des pointes pour les filles

14-18 ans : cycle secondaire
C’est le développement et l’approfondissement des acquis, de toute la technique déjà abordée, avec un travail en plus sur l’interprétation d’un rôle, d’un personnage, d’un sentiment… Tous éléments techniques, avec le regard artistique.

DANSE CONTEMPORAINE

Trois axes de travail : TECHNIQUES, IMPROVISATION, COMPOSITION
Un même contenu pédagogique, mais bien sur, abordé de façons différentes suivant l’âge, la maturité, l’expérience de chacun. Ainsi, les notions de temps, d’espace, d’énergie vont constituer le cadre référentiel dans lequel tout danseur, quelque soit son âge, va devoir s’exprimer.

–  TECHNIQUES

Il s’agit de découvrir puis de maîtriser différents aspects de la danse. Il est proposé une rencontre de courants différents où la technique devient un moyen, non un but, pour servir avant tout la personnalité de chaque être.

Une technique douce mais efficace pour respecter la morphologie de l’enfant comme de l’adulte

Déroulement :

  • En début de séance des exercices favorisant la concentration suivi d’un
  • Travail au sol pour développer une force nouvelle du corps au travers des appuis et des déplacements
  • Musicalité du corps : mémoriser une phrase gestuelle travaillée à partir de pulsations, de mesures qui permettent le structure du mouvement par le rythme.

–   IMPROVISATION

Apprendre à développer une improvisation structurée où le corps prend confiance dans ce qu’il a à    affirmer. Il ne s’agit pas de s’abandonner à une expression mais de dérouler tout au long de l’année son propre fil conducteur.

–   COMPOSITION

Elaborer, composer et réaliser une pièce chorégraphique dès le début pour sensibiliser  les élèves à un travail  d’interprétation de la danse. L’aboutissement de ce travail sera l’occasion d’une présentation publique permettant ainsi une rencontre avec les autres.

DANSE MODERN ‘JAZZ

La danse jazz ne peut se définir sans parler de toutes les danses. Elle emprunte au classique sa rigueur et sa technicité, passant  de l’en-dehors au parallèle ou à l’en –dedans dans des ruptures qui s’inspirent largement du contemporain. Elle s’alimente des pulsations de la danse africaine, des isolations et ondulations de la danse indienne.
Elle revisite les danses de salon et le cabaret et se laisse très librement influencée par les danses de rues (smurf, hip hop et break).
C’est ce mélange qui la définit le mieux chaque enseignant y apportant selon son tempérament et son inspiration, tel ou tel de ses ingrédients.
Le cours : après un échauffement spécifique, segmentaire, le cours se déroule généralement selon 2 axes :

  • Le premier aborde le langage du jazz par un travail de déplacement et de pas de base, tenant compte des aptitudes motrices de l’enfant et de son niveau
  • Le deuxième est l’application sur des musiques actuelles des éléments appris sous forme d’enchaînements qui s’allongent  au fil des semaines.
  •  Grâce à ce matériel, s’élaborera un travail chorégraphique montré sur scène, travail auquel l’enfant participera activement, laissant s’exprimer sa créativité.

DANSE ORIENTALE

Rédaction du texte en cours…
https://fr.wikipedia.org/wiki/Danse_orientale

DANSE HIP/HOP

Le HIP/HOP n est pas une danse n est pas une danse mais une culture comprenant 4 disciplines :

  • Danse : Street Dance et Break Dance
  • Chant : Rap
  • Musique : Djing
  • Art Graphique : Graf

Cette culture a été crée dans les années 70 aux Etats-Unis au cœur du quartier du Bronx à New York, Ce quartier était un des principaux ghettos de la ville de New York, rassemblant les plus pauvres et des émigrés provenant de divers horizons.  C est ce métissage de cultures qui a donné cette grande richesse à la culture HIP/HOP .
A la base, cette culture visait à sortir les femmes des trottoirs et les plus jeunes de la tentation de l argent facile (braquage, drogue ).  Ce mouvement n est arrivé en France qu’ au début des années 80 et n a réellement explosé que dans les années 90.
En ce qui concerne la danse, il y a deux sortes de pratiques :

  • Street Danse : debout
  • Break Danse : au sol

BREAK DANCE

  • Composé de deux catégories
  • Passe Passe : enchainement de pas et de freezes
  • Phare : partie plus acrobatique comprenant des éléments  empruntés à la gymnastique et à la capoeira (danse d origine brésilienne)

DANSE AFRICAINE

«  La danse est l’une des rares activités humaines qui concilient le cœur, le corps et l’esprit » Alphonse Tierou chercheur, chorégraphe, ivoirien.

Notre inspiration vient de l’Afrique de l’ouest, berceau du djembé et plus particulièrement des danses mandingues (les mandingues sont un groupe ethnique réunissant principalement les Malinqués, Bambaras, Dioulas et Soussous) .
Loin des clichés exotiques et folkloriques, nous puisons nos recherches dans le traditionnel, y ajoutant notre interprétation.
La danse africaine est relation avec le sol, la terre qui nous donne une énergie pour se diriger vers le ciel, le cosmos.
Elle est aussi « le plus court chemin d’un homme vers un autre » disent les sages.
Les rythmes, joués par le percussionniste, nous parlent, nous portent, la pulsation étant proche de notre rythme cardiaque.
Approcher la danse africaine est vécu souvent comme un retour aux sources

DANSE INDIENNE

 —o—